P1080007On continue notre périple et l’on se retrouve maintenant à Guadalajara, 2e plus grande ville de Mexico, avec 4,3 millions d’habitants. Il y a un Gemalto là bas. J’hésite quelques instants à aller y déposer un CV mais j'avoue que je préfère être en vacances !! Après 2 bus, environ 1h30 de trajet depuis la gare routière et de longues discussions avec nos voisins de bus, on trouve une place dans le dortoir d’une auberge de jeunesse dans la « zona Rosa », le quartier « branché » de la ville, avec des bars, cafés, restaurants dans tous les sens. Les prix ne sont pas les mêmes mais bon, on est dans une énorme ville, c’est normal. Une soirée a lieu dans l’auberge le vendredi. Une employée a invité tous ses potes. Il y a de l’ambiance ! Le lendemain matin, alors que je pensais prendre un petit déjeuner au soleil, dans le jardin, je découvre que toutes les tables sont couvertes de bouteilles de téquilas, de bières, de cendriers qui déborde et que le petit déjeuner sera sommaire, avec du café soluble, parce que cette demoiselle est encore trop bourrée pour faire du café, acheter du pain ou couper des fruits… Bon… Heureusement, le lendemain, nous avons le petit déjeuner tant espéré, que l’on savoure dans un jardin paisible, au soleil ! On est de plus en plus exigeants, c’est fou, ça !

P1080011  P1080005

P1080019On découvre la ville le samedi, sous une chaleur assez dure à supporter, que l’on combattra avec des gros pots de morceaux de mangue citronnés. On passe quelques heures dans le marché San Juan de Dios qui, d’après les dires de certaines personnes, est le plus grand marché d’Amérique latine. Cet immense marché de plusieurs bâtiments, dont un de 3 étages de stands qui vendent absolument tout est un autre marché qui nous fait rêver. Un coin de ce marché abrite les stands de « tortas », des sandwichs grillés à la viande de porc, arrosée de sauce au piment. Ils sont énormes ces sandwichs ! Luke partagera son 2e sandwich avec un mexicain, dont la fille, très pipelette, me met au défi de manger des piments. Le vendeur est tout content de nous dire qu’il connaît Paris. Entre ces sandwichs qu’il grille, qu’il arrose, qu’il sert, il trouve même le temps de nous montrer les photos de ses 40 jours en Europe, et surtout… de la Tour Eiffel ! On boit des jus de sucre de canne, d’ananas fraichement « pressé », on goûte à des sucreries à la noix de coco, on s’achète quelques paires de chaussures en cuir (c’est de la folie, il y en a des milliers !!!) et on s’enfuit, exténués par tant de monde, de stands et de couleurs.

P1080016 P1080022

A 2 pâtés de maison de notre auberge se trouve un stand de tacos sur un trottoir. Tout le monde nous le conseille, même le lonely planet. Apparemment, les gens viennent de loin pour goûter à ces tacos. C’est vrai qu’ils sont absolument divins. On hésite entre les tacos à la langue, cervelle ou pieds de porc… Luke en prendra un à la langue mais moi je resterai sur de la valeur sûre : chorizo, bisteak et « al pastor ». Les enfants à côté de nous mangent des tacos à la langue : une tortilla sur laquelle est posée une tranche de langue. Cela me fait marrer d’entendre les « finis tes tacos à la langue mon amour ». Cela me rappelle l’époque où mes parents me faisaient manger du foie. La différence est qu’ici, les enfants aiment ça… Beurk. Un monsieur nous propose des tartes aux fraises en dessert. Qui aurait cru qu’on se régalerait en mangeant une tarte aux fraises sur un trottoir de Guadalajara !

P1080049-2 P1080046