Ca y est, après quelques semaines fort sympathiques dans cette jolie ville qu’est Oaxaca, il est temps de continuer notre voyage et de rouvrir le Lonely Planet. Premiere etape : PUEBLA, à côté de la ville de Mexico.

On y arrivera juste à temps pour la procession du Vendredi Saint. La semaine sainte (Semana Santa) est la semaine la plus importante au Mexique. Non seulement le pays s’arrête de travailler, les touristes arrivent par milliers et des célébrations religieuses ont lieu un peu partout en l’honneur de la résurrection du Christ. On aurait bien aimé passer quelques jours dans les villages où le spectacle est parait-il, plus impressionnant, mais on passera notre Vendredi Saint à Puebla, où 80.000 personnes sont attendues.

P1050957En effet, il y a des gens partout. Impossible d’atteindre les églises, encore moins la cathédrale. Tous les magasins sont fermés, sauf les magasins de chaussures (allez savoir pourquoi !). Les gens sont installés sur les trottoirs, des bouquets de fleurs à la main, un chapeau sur la tête, en attendant la fameuse procession. On s’achète de quoi attendre en grignotant et on s’installe par terre, comme tout le monde. On est assis entre 2 familles très croyantes. Parfait, on est vraiment dans l’ambiance comme cela ! En plus, elles nous expliqueront tout pendant le passage de la procession, toutes émues !


P1050988Pour la procession, la ville de Puebla a choisi 5 images, considérées commes les plus representatives de la ville qui symbolisent la foi, la dévotion catholique et la mort de Jesus Christ. Derrière chaque image marchent lentement des pénitents, appartenant à des confréries. D’après ce que j’ai compris, ils postulent pour être pénitents et sont choisis par la confrérie. Ce sont des pêcheurs qui marchent jusqu’à la cathédrale pour assister à la messe de 15h00, à la cathédrale donnée par l’Archevêque de Puebla, Monseñor Víctor Sánchez Espinosa (si vous voulez tout savoir). J'ai même eu le droit à un coucou ! Si ce n'est pas la classe, ça !! Les gens se réunissent tous dans la rue car très peu de personnes pourront assister à la messe de 15h00. Se réunir devant cette procession est un moyen pour eux, de se rapprocher de Dieu.


Il y aura cinq sculptures qui passeront dans les rues de Puebla : la Virgen de la Soledad (la Vierge de la Solitude), suivie par « Jesus de Analco », puis une autre Vierge, « la Vierge des Douleurs », ensuite « Jesus de Nazareth ». Et pour finir ! Le fameux “Señor de la Maravillas” (Seigneur des Merveilles), le plus attendu, la plus admiré, le plus grand, le plus fort. A son passage, la ville se réveille, les femmes pleurent, les confettis volent et mes 2 nouvelles copines m’expliquent que si j’ai des souhaits, c’est à lui qu’il faut que je m’adresse. Un petit bonhomme de la procession m’offre une fleur en papier sur laquelle est collée la photo de ce fameux seigneur. Est-ce un signe ? Mes 2 copines sont un peu jalouses… Mince !

P1070018

Voici les fameuses "images" en photos :

P1050984  P1050995

La Virgen de la Soledad                             Jesus de Nazareth

P1070015 P1070033

La Vierge des Douleurs                               Le Seigneur des Merveilles

Toutes ces sculptures / images, sont suivies par un cortège de personnes appartenant à la confrérie de cette image. Par exemple, la Vierge de la Solitude est suivie par des dizaines de femmes pieuses portant un voile noir sur la tête. Il y a plein d’enfants habillés comme des anges (mes copines me disent que toutes les mamans rêveraient d’avoir un petit ange comme ça pour enfant – ou alors qu’elles aimeraient que leurs enfants soient des anges ? Je n’ai pas bien compris !).

Etc etc. Je vous épargne tous les autres détails parce que je vous en ai déjà donné beaucoup !

Que Dieu vous bénisse !