2 Cocos à Mexico

23 avril 2012

Pour suivre un peu...

Voici une petite carte de notre itinéraire de la 2e partie de notre voyage (après que l'on ait fait nos trucs chacun de notre côté). Un peu confus, mais cela peut vous donner une idée.

Donc on est partis de Oaxaca pour aller à Puebla, Cuernavaca chez Yshua, descendre à Taxco acheter de l'argent, remonter vers Morelia, continuer vers Guadalajara, faire une pause à Colima en descendant à la Plage Maruata et finir par prendre un bus pour rentrer à la ville de Mexico.

Voilààà !

carte

 

Posté par 2cocos à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2012

Guadalajara

P1080007On continue notre périple et l’on se retrouve maintenant à Guadalajara, 2e plus grande ville de Mexico, avec 4,3 millions d’habitants. Il y a un Gemalto là bas. J’hésite quelques instants à aller y déposer un CV mais j'avoue que je préfère être en vacances !! Après 2 bus, environ 1h30 de trajet depuis la gare routière et de longues discussions avec nos voisins de bus, on trouve une place dans le dortoir d’une auberge de jeunesse dans la « zona Rosa », le quartier « branché » de la ville, avec des bars, cafés, restaurants dans tous les sens. Les prix ne sont pas les mêmes mais bon, on est dans une énorme ville, c’est normal. Une soirée a lieu dans l’auberge le vendredi. Une employée a invité tous ses potes. Il y a de l’ambiance ! Le lendemain matin, alors que je pensais prendre un petit déjeuner au soleil, dans le jardin, je découvre que toutes les tables sont couvertes de bouteilles de téquilas, de bières, de cendriers qui déborde et que le petit déjeuner sera sommaire, avec du café soluble, parce que cette demoiselle est encore trop bourrée pour faire du café, acheter du pain ou couper des fruits… Bon… Heureusement, le lendemain, nous avons le petit déjeuner tant espéré, que l’on savoure dans un jardin paisible, au soleil ! On est de plus en plus exigeants, c’est fou, ça !

P1080011  P1080005

P1080019On découvre la ville le samedi, sous une chaleur assez dure à supporter, que l’on combattra avec des gros pots de morceaux de mangue citronnés. On passe quelques heures dans le marché San Juan de Dios qui, d’après les dires de certaines personnes, est le plus grand marché d’Amérique latine. Cet immense marché de plusieurs bâtiments, dont un de 3 étages de stands qui vendent absolument tout est un autre marché qui nous fait rêver. Un coin de ce marché abrite les stands de « tortas », des sandwichs grillés à la viande de porc, arrosée de sauce au piment. Ils sont énormes ces sandwichs ! Luke partagera son 2e sandwich avec un mexicain, dont la fille, très pipelette, me met au défi de manger des piments. Le vendeur est tout content de nous dire qu’il connaît Paris. Entre ces sandwichs qu’il grille, qu’il arrose, qu’il sert, il trouve même le temps de nous montrer les photos de ses 40 jours en Europe, et surtout… de la Tour Eiffel ! On boit des jus de sucre de canne, d’ananas fraichement « pressé », on goûte à des sucreries à la noix de coco, on s’achète quelques paires de chaussures en cuir (c’est de la folie, il y en a des milliers !!!) et on s’enfuit, exténués par tant de monde, de stands et de couleurs.

P1080016 P1080022

A 2 pâtés de maison de notre auberge se trouve un stand de tacos sur un trottoir. Tout le monde nous le conseille, même le lonely planet. Apparemment, les gens viennent de loin pour goûter à ces tacos. C’est vrai qu’ils sont absolument divins. On hésite entre les tacos à la langue, cervelle ou pieds de porc… Luke en prendra un à la langue mais moi je resterai sur de la valeur sûre : chorizo, bisteak et « al pastor ». Les enfants à côté de nous mangent des tacos à la langue : une tortilla sur laquelle est posée une tranche de langue. Cela me fait marrer d’entendre les « finis tes tacos à la langue mon amour ». Cela me rappelle l’époque où mes parents me faisaient manger du foie. La différence est qu’ici, les enfants aiment ça… Beurk. Un monsieur nous propose des tartes aux fraises en dessert. Qui aurait cru qu’on se régalerait en mangeant une tarte aux fraises sur un trottoir de Guadalajara !

P1080049-2 P1080046

Posté par 2cocos à 04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2012

Pour vous montrer que tout va bien, avant de mettre mon blog à jour, voici la vue depuis notre "hotel", petite cabane avec vue très sympa...

P1080119

Et une autre photo de notre petite plage prèfèrèe...

P1080173

On se la coule douce, on traîne, on mange des langoustes, du poisson frais, des empanadas à la noix de coco... Et on profite !

Posté par 2cocos à 02:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2012

Petit paradis de plage

Nous sommes actuellement sur la plage Maruata, une plage toute paumée sur la côte Pacifique du Michoacan.
Nous avons trouvé un cyber qui marche très très lentement et qui coûte très cher... Juste pour vous dire que l'on va bien et que l'nçon sera à Mexico city vendredi, avec une belle connection internet qui marche bien pour vous raconter nos dernieres aventures.
En attendant, on va profiter du soleil, de la plage et de ce qu'on arrivera à trouver à manger (pas grand chose à part du poisson...)
A vendredi !

Posté par 2cocos à 01:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2012

Morelia

7 heures de bus séparent Taxco de Morelia. On prendra un bus 2nd classe pour les premières 3h30 et un bus 1ere classe pour la 2e partie du voyage. Mais attention ! Autant, au Pérou, on arrivait à se prendre la tête sur le choix des bus, autant ici, on a un peu moins le choix et on se retrouve parfois, comme aujourd’hui, dans un bus de luxe ! Youhouuuu ! De toute façon, il n’y en a pas d’autre ! Sièges hyper confortables, écouteurs pour regarder les films (grande révolution !!), petit lunch inclus (sandwich, barre de céréales, boisson), poubelle et toilettes ! Wouhouuuu ! C’est fou comme des tout petits trucs peuvent nous changer la vie !

P1070221Bref, on est partis pour passer 2 jours à Morelia. On n’est pas en meilleure forme qu’à Taxco. On pense avoir mangé une glace à la crème qui n’est pas trop passée et qui nous rappelle que nous sommes que des touristes à l’estomac fragile malgré tout. On avait déjà utilisé tous nos médicaments lors de notre dernière petite faiblesse et on se décide à aller en racheter d’autres. Il faut une ordonnance ? Et m*****… Et ben c’est pas grave, dans les pharmacies mexicaines (surtout LA pharmacie del Ahorro), il y a un médecin qui peut te recevoir gratuitement. Parfait ! Antibiotiques en poche, on est partis pour 2 jours de privation culinaire et de repos. Pfiou…

Morelia est une jolie petite ville à l’architecture coloniale bien conservée, dont le centre a été classé au patrimoine mondial par l’Unesco (comme beaucoup de villes que l’on visite, d’ailleurs…) mais qui donne fortement l’impression d’être une ville beaucoup plus riches que celles que l’on a visitées jusqu’à présent.

Magnifique cathédrale, de jolis bâtiments en pierre, de jolies places toutes propres et des beaux mexicains (et mexicaines). Beaux, riches et bien habillés. Les nanas se retournent au passage de Luke, en remuant leur longue chevelure bouclée et en lui jetant des regards qui me donnent envie de m’agripper à son bras (ou de me cacher, vu que j’ai un peu moins la classe qu’elles !).

On découvre le Mercado de Dulces, un merveilleux marché de sucreries en tout genre ! Heureusement que je ne peux rien avaler, sinon j’aurais fait des folies. Des pâtes de fruits en tout genre, des pâtes de goyave fourrée à la confiture de lait (tout léger ça), des boules de noix de coco râpée caramélisée, des tubes de noix de coco et confiture de lait, etc. Que du tout léger et du bien sucré ! Et on se balade dans d'autres marchés, comme d'habitude...

P1070235On goûtera aux gazpacho  locaux. Rien à voir avec les gazpachos espagnols dont je raffole. Ici, les gazpacho sont des salades de mangue, jicama (un truc ressemblant à un navet) et ananas, le tout servi dans un énorme verre en plastique, arrosé de jus d'oranges pressées, de citron vert, et couvert de piment, sel et fromage râpé. Ca, c'est bien un truc de mexicains, ils ont l'opportunité de manger sain et ils rajoutent du sel et du gras ! Et ben le tout est assez surprenant ! Très agréable même, quand tu retires le sel et le fromage !

P1070229 P1070231

P1050698Et surtout, en suivant les conseils du Lonely Planet, on se dirige un soir vers l’Iglesia La Inmaculada, qui n’apparaît pas sur les cartes. Tant pis, on y va quand même et on la trouvera. Après 45 minutes de marche, on finit par trouver cette église où on est censés pouvoir dîner. On tombe sur la messe mais pas sur des tables… Finalement, guidés par le son des voix et d’un brouhaha, on tombe sur ce que l’on cherchait, au sous sol ! Des dizaines de tables sont rassemblés, des gens partout et tout autour, des stands qui proposent des tamales en tout genre, des quesadillas, enchiladas, hamburgesas, des soupes, des eaux aux fruits à se damner et des buñelos. Le tout préparé et servi par des bénévoles, tous les soirs depuis 40 ans et les bénéfices vont à une œuvre de charité. Parfait, on peut se gaver sans culpabiliser comme cela ! Le principe : tu achètes des tickets de 5 pesos et tu fais la queue dans le stand qui t’intéresse, en attendant que ton plat soit préparé devant tes yeux, pour ensuite aller le déguster en compagnie d’autres affamés, tu te précipites de le manger pour aller chercher autre chose, le tout jusqu'à ce que tu ne puisses plus rien avaler et que tu aies épuisé tous tes tickets. On adore le principe ! Et la nourriture est vraiment sympa ! Ce n’est pas le plus à recommander en cas de faiblesse intestinale mais c’était vraiment cool !

P1050705 P1050699

P1050701 P1050700

Posté par 2cocos à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2012

Taxco

P1070192On n’est pas dans les meilleures conditions pour visiter Taxco, cette petite ville pittoresque à 2h30 au Sud de Mexico. Luke a une gueule de bois monumentale, moi, je suis explosée du weekend passé à Cuernavaca (dormir quelques heures par nuit à 8 dans une chambre, ce ne sont pas les meilleures conditions, même si c’était quand même bien fun !).

Après quelques heures de route sinueuse dans les montagnes, on voit la  ville, pleine de maisons blanches, perchée sur la montagne. Magique ! Quand on se rend compte qu’il faut « grimper » en haut des petites ruelles en pierres bien pentues, cela nous fait un peu moins rêver. Des taxis « coccinelles » blancs se croisent tant bien que mal dans ces mini ruelles, en jouant de l’accélérateur et en essayant d’éviter ces 2 touristes avec leur énorme sac à dos. Après avoir traversé une partie de la ville et de cet énorme marché dans lequel on se perd, on trouvera notre lit, dans un hostel tout mignon avec 3 terrasses qui nous permettent d’admirer une partie de la ville et du marché.

P1070171On restera 2 jours, le temps de se remettre de nos émotions, de manger une glace à la crème qui nous rendra tous les 2 malades et de flâner dans les ruelles, les petites places avec de jolies fontaines, les ateliers d’orfèveries et dans ces arcades remplies de boutiques d’argent et de bijoux en tout genre.

La ville est surtout connue pour la qualité et la quantité d’argent qu’on peut acheter un peu partout. Elle a connu quelques vagues de développement suite à la découverte de gisements d’argent mais aujourd’hui, le filon est épuisé et c’est surtout le tourisme qui fait vivre la ville. On n’en achètera pas vraiment… On reste tellement en mode « petit budget » qu’il est difficile de changer de mode et de craquer pour de jolies pièces… Ce n’est pas grave, on reviendra quand on sera riches !

P1070196 P1070180 

Posté par 2cocos à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2012

Cuernavaca, chez Yshua

On avait envie de faire un peu de « couchsurfing » pendant notre séjour. Grâce au site internet du même nom et à la communauté présente dans le monde entier, des gens proposent gratuitement leurs canapés ou chambres libres à des couchsurfers. Cela fait un moment que l’on y pense mais il faut passer un certain temps en ligne à contacter les personnes et il faut surtout être organisés, dans le sens où quand tu demandes à venir à une certaine date, il est compliqué de changer ensuite… Vu notre organisation au jour le jour, ce n’est pas facile.

On avait contacté la copine d’une copine amiénoise (Loretta) qui vivait à Puebla, pour avoir un peu d’infos sur la ville. Elle nous a répondu qu’elle ne vivait plus à Puebla mais à Cuernavaca, à côté de la ville de Mexico et que si on avait envie d’y passer quelques jours pour découvrir la ville, elle nous accueillerait avec grand plaisir. Ouaouh ! Vendu !

Nous voilà donc à Cuernavaca, où Yshua est venue nous chercher en voiture à la gare et c’est parti pour un weekend de folie ! Ce sont les vacances. Une partie de sa famille et des amis à eux ont également été invités. Résultat, on se retrouve à 17 dans la maison, dont 8 dans la chambre. Génial !! Leur accueil est juste magique. Ils sont tellement accueillants que c’en est parfois un peu gênant. On mange comme des rois des ceviches absolument divins de toutes sortes (ces poissons ou fruits de mer marinés dans du jus de citron), on profite de la piscine de la résidence, on joue à des jeux, on traine.

P1070049 P1070050

P1050640La nuit, on découvre la night life de Cuernavaca, tout d’abord dans un bar en plein air de la foire de la ville, où l’on peut boire des verres de litres de micheladas. Ils adorent ça ici : un mélange de bière, sel, citron vert dans lequel est ajouté différentes sauces, notamment de la sauce anglaise, de la sauce Maggi, de la sauce tabasco, du ketchup etc. Le tour du verre dans lequel tu bois ce mélange est entouré de pâte salée-sucrée au piment. Et le résultat est vraiment… immonde ! Quand il te la serve, c’est un litre ! Ah ouais d’accord… Ensuite, on finit la soirée dans une des nombreuses boites de la ville, où les filles ont des talons plus hauts que leurs propres mollets et des jupes plus courtes que leurs bustes. C’est très drôle !

P1050657 P1050643

Le lendemain, on passera la journée et la soirée à la maison. Les voisins se joignent à la famille déjà nombreuse, cela donne un mélange de folie ! Les litres de bières descendent à une sacré vitesse. Ne parlons pas du rhum ! La voisine, une retraitée de 50 ans, nous apprend à danser la salsa, ainsi que toutes les autres danses latinos ! On se retrouve vite à danser sur la table jusqu’à pas d’heure, entrainés par les adultes en furie ! De la folie…

P1070074 P1070080

P1070077 P1070158

Luke aura besoin de 48 heures pour se remettre de ce week-end. On a prévu de retrouver une partie des jeunes à Guanajuanto, où ils vivent. Cela promet ! On n’aura pas beaucoup vu la ville mais on aura appris beaucoup sur les mexicains et leur sens de l’hospitalité. Un weekend magique !

Posté par 2cocos à 12:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Puebla, un amour de sucre

P1050915Encore une fois, je vais vous parler de nourriture ! Hé ouais... Mais c'est parce qu'elle nous rend heureux, elle nous fait marrer, nous fait partager, nous fait papoter avec les vendeurs, nous fait VIVRE !

Bref, on avait lu qu'à Puebla, on allait bien manger ! Youpi ! On n'a que 24 heures devant nous ! C'est parti ! On ne sait pas si c'est grâce à la semaine Sainte que les rues sont envahies de stands de nourriture en tout genre mais en tout cas, il y en a partout ! Génial ! 

P1050901Rien de fou... Quelques "gorditas de nata" (traduction littérale : des grassouillettes à la crème ! Cela fait rêver !), magiquement magiques, avec leur petite touche de vanille !





P1050918De la brioche farcie à la gélatine rose ! Un régal chimique !

Des churros à la canelle, classique, mais efficace ! Je ne vous mets pas de photos, vous savez à quoi cela ressemble !

P1070042Des petits coqs modelés à la pâte de graines de courge. Ils font beaucoup de choses avec les graines de courge ici. Cela ressemble un peu à une pâte d’amande mais c’est à la graine de courge (ouais, bon… c’était logique, ça !).

P1050904Luke a tenté les mini tortillas frites sur lesquelles sont délicatement posés sauce et fromage. Devant la quantité d’huile dans laquelle baignait cette petite douceur, je me suis abstenue… Et plein d’autres petites trouvailles. Heureusement que l’on ne reste que 24h vous me direz !



Allez, une petite photo de la cathédrale, pour vous montrer que l'on n'a pas fait que manger !

P1050935

Posté par 2cocos à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2012

24 heures à Puebla

Ca y est, après quelques semaines fort sympathiques dans cette jolie ville qu’est Oaxaca, il est temps de continuer notre voyage et de rouvrir le Lonely Planet. Premiere etape : PUEBLA, à côté de la ville de Mexico.

On y arrivera juste à temps pour la procession du Vendredi Saint. La semaine sainte (Semana Santa) est la semaine la plus importante au Mexique. Non seulement le pays s’arrête de travailler, les touristes arrivent par milliers et des célébrations religieuses ont lieu un peu partout en l’honneur de la résurrection du Christ. On aurait bien aimé passer quelques jours dans les villages où le spectacle est parait-il, plus impressionnant, mais on passera notre Vendredi Saint à Puebla, où 80.000 personnes sont attendues.

P1050957En effet, il y a des gens partout. Impossible d’atteindre les églises, encore moins la cathédrale. Tous les magasins sont fermés, sauf les magasins de chaussures (allez savoir pourquoi !). Les gens sont installés sur les trottoirs, des bouquets de fleurs à la main, un chapeau sur la tête, en attendant la fameuse procession. On s’achète de quoi attendre en grignotant et on s’installe par terre, comme tout le monde. On est assis entre 2 familles très croyantes. Parfait, on est vraiment dans l’ambiance comme cela ! En plus, elles nous expliqueront tout pendant le passage de la procession, toutes émues !


P1050988Pour la procession, la ville de Puebla a choisi 5 images, considérées commes les plus representatives de la ville qui symbolisent la foi, la dévotion catholique et la mort de Jesus Christ. Derrière chaque image marchent lentement des pénitents, appartenant à des confréries. D’après ce que j’ai compris, ils postulent pour être pénitents et sont choisis par la confrérie. Ce sont des pêcheurs qui marchent jusqu’à la cathédrale pour assister à la messe de 15h00, à la cathédrale donnée par l’Archevêque de Puebla, Monseñor Víctor Sánchez Espinosa (si vous voulez tout savoir). J'ai même eu le droit à un coucou ! Si ce n'est pas la classe, ça !! Les gens se réunissent tous dans la rue car très peu de personnes pourront assister à la messe de 15h00. Se réunir devant cette procession est un moyen pour eux, de se rapprocher de Dieu.


Il y aura cinq sculptures qui passeront dans les rues de Puebla : la Virgen de la Soledad (la Vierge de la Solitude), suivie par « Jesus de Analco », puis une autre Vierge, « la Vierge des Douleurs », ensuite « Jesus de Nazareth ». Et pour finir ! Le fameux “Señor de la Maravillas” (Seigneur des Merveilles), le plus attendu, la plus admiré, le plus grand, le plus fort. A son passage, la ville se réveille, les femmes pleurent, les confettis volent et mes 2 nouvelles copines m’expliquent que si j’ai des souhaits, c’est à lui qu’il faut que je m’adresse. Un petit bonhomme de la procession m’offre une fleur en papier sur laquelle est collée la photo de ce fameux seigneur. Est-ce un signe ? Mes 2 copines sont un peu jalouses… Mince !

P1070018

Voici les fameuses "images" en photos :

P1050984  P1050995

La Virgen de la Soledad                             Jesus de Nazareth

P1070015 P1070033

La Vierge des Douleurs                               Le Seigneur des Merveilles

Toutes ces sculptures / images, sont suivies par un cortège de personnes appartenant à la confrérie de cette image. Par exemple, la Vierge de la Solitude est suivie par des dizaines de femmes pieuses portant un voile noir sur la tête. Il y a plein d’enfants habillés comme des anges (mes copines me disent que toutes les mamans rêveraient d’avoir un petit ange comme ça pour enfant – ou alors qu’elles aimeraient que leurs enfants soient des anges ? Je n’ai pas bien compris !).

Etc etc. Je vous épargne tous les autres détails parce que je vous en ai déjà donné beaucoup !

Que Dieu vous bénisse !

Posté par 2cocos à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ces petits stands magiques

Dans n'importe quelle ville, où que ce soit, des petits stands te proposent à manger. Certains ont l'air un peu douteux, d'autres nous attirent pour la gentillesse ou le sourire de la cuisinière ou bien pour la couleur flashy de la nappe, l'odeur est parfois délicieuse ou repoussante, et les prix sont toujours attractifs. 

IMG_1743

Dans tous les cas, on s'y installe généralement chaque jour, où l'on emporte avec nous ce petit repas dans son sachet pour aller le manger sur un banc.

Des tortillas, souvent agrémentées de poulet, champignon, fromage, pomme de terre, haricots ou crème, ou bien tout ensemble, des galettes principalement faites de maïs, certains plats sont frits, d'autres simplement grillés... Des petits pots proposent des sauces plus ou moins pimentées, certaines horriblement fortes, d'autres avec des oignons ou de la coriandreIMG_1738.

On partage ces repas bon marchés avec des amis, avec des inconnus ou rien qu'à deux. On se marre ou on s'étouffe parce qu'on s'est pris pour un mexicain, le temps de verser une cuillère de sauce pimentée sur notre repas. On s'y arrête le matin, le midi ou le soir...

Quoi qu'il arrive, on s'en met plein partout et on se régale !

 IMG_1740  IMG_1739

Posté par 2cocos à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]